Banque de tissus

L’importance de la caractérisation biologique des tumeurs, avant le début du traitement ou durant l’exposition au traitement implique la mise en place de banques de tumeurs annotées, collectées avec de hauts standards de qualité.

 

Plusieurs réseaux d’excellence, dont Lymphopath , RRePS, ont cependant pu mettre en place des banques de tumeurs virtuelles, partagées entre les institutions, et qui servent efficacement des projets communs, décidés individuellement par les investigateurs de chaque institution.

 

Afin de progresser dans ces connaissances, il est prévu, dans le cadre du réseau K-VIROGREF, de conserver de façon systématique des échantillons de sang « biothèque » et de tumeur « tissuthèque » des patients atteints de cancers viro-induits (lymphomes, sarcome de Kaposi et carcinome à cellules de Merkel) qui ont donné leur accord par écrit. Sont ainsi constituées des collections ou « banque de tissus », qui peuvent ensuite servir pour des études translationnelles. Un premier travail ainsi réalisé dans le cadre du réseau K-VIROGREF, il s’agit de l’étude phénotypage lymphocytaire, et le PHRC 2014 -K-LPT-02.

En 2018, un nouveau projet de recherche translationnelle intitulé "IDEATION" a démarré avec la collaboration du réseau K-VIROGREF et du réseau CancerVIH. A ce jour, nous avons 56 patients inclus dans Idéation.

© 2016 K-Virogref. Tous droits réservés.

Indé-Design - création de site Internet

© Design du site réalisé par